Dengfeng 登封

On accède à Dengfeng en train depuis Zhengzhou. Lieu historique très ancien, on dit que le site fut la capitale de Yü le grand de la dynastie Xia (2205 av. J.-C.-2197 av. J.-C.). Dengfeng s’appelait alors Ji ou encore Yangcheng. Située au pied des monts Song (Songshan), la ville est aujourd’hui dédiée au gongfu (« maîtrise technique », sous entendu d’un art). La légende raconte qu’il y a plus d’un millénaire des moines (bouddhistes ou taoistes, nul ne sait), lassés d’être la cible des brigands et des soldats, ont développé les arts martiaux pour se défendre. Le temple de Shaolin, devenu très célèbre grâce au cinéma Hongkongais des années 1970, est ouvert à un public passionné ou simplement friand de démonstrations spectaculaires. Il est à la fois école d’art martial, temple bouddhiste et haut lieu du patrimoine culturel chinois. Fondé au Ve siècle par Ba Tuo, un moine passionné d’art martial, le temple renferme une forêt de stupas qui célèbrent les personnalités marquantes du temple.

Le massif des monts Song est une des cinq montagnes sacrées de Chine. Le bouddhisme y est très présent, mais les temples taoistes sont toujours là, même si certains ont été transformés en lieu de culte bouddique. Lors de la dynastie des Song (960-1279), le collège de Songyang (Songyangshuyuan), jusque là demeure de moines bouddhistes et taoistes, fut dédié à l’enseignement de la pensée de Confucius. On le voit, les montagnes sacrées de Chine sont loin d’être exclusives !

Plein écran
Temple Shaolin – Dengfeng

Partager

Partager sur Facebook Partager sur Google+ Partager par email


Le site visiter-chine.com utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure des pages de visiter-chine.com. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour modifier l'utilisation des cookies sur notre site, rendez-vous ICI.