Hohhot 呼和浩特

Capitale de la Mongolie intérieure, Hohhot, « Ville bleue » en mongol, était à l’époque des Ming (1368-1644) une cité bouddhique. Aujourd’hui, c’est une ville moderne agréable avec ses vieux quartiers de maisons traditionnelles en briques d’adobe, ses nombreux temples et son musée.

Au cœur de la ville nouvelle, le musée de la Mongolie intérieure propose d’intéressantes collections qui vont des objets de la vie quotidienne mongole à des squelettes de dinosaures en passant par une rétrospective de la vie de Gengis Khan.

Le temple des Cinq Pagodes (Wuta si), joli édifice de type indien construit en 1727, arbore cinq stupas dont les parois sont ornées de sculptures d’animaux et de multiples représentations du Bouddha.

Dans le vieux quartier de Hohhot, la Grande Mosquée rappelle la présence musulmane et mêle éléments architecturaux chinois et arabes. Perdez-vous dans les ruelles avoisinantes pour goûter dans les échoppes de savoureuses nouilles et brochettes ouïgoures.

À quelques encablures de la Grande Mosquée, le temple Xilitu dédié au culte bouddhique tibétain, un des plus vieux sanctuaires de la ville, mérite une visite pour son dagoba de marbre blanc, dont les peintures murales tantriques décrivent en détail les affres de l’enfer.

À 12 km au nord-ouest de Hohhot, le monastère Wusutu renferme de jolies peintures murales datant de l’époque des Ming et surtout ses environs se prêtent à d’agréables promenades dans les steppes alentour.

Plein écran
Architecture musulmane

Partager

Partager sur Facebook Partager sur Google+ Partager par email


Le site visiter-chine.com utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure des pages de visiter-chine.com. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour modifier l'utilisation des cookies sur notre site, rendez-vous ICI.