Hotan 和田

Située dans la partie sud-ouest du Xinjiang, la ville oasis de Hotan fut autrefois la porte d’entrée du bouddhisme en Chine et une étape importante sur la piste méridionale de la route de la Soie. Hotan est aujourd’hui célèbre pour la soie, les tapis et le jade blanc des nombreuses rivières qui la sillonnent.

Au sud de la vieille ville, le musée de Hotan comprend des reliques excavées lors des fouilles de cités antiques ensevelies dans le désert de Taklamagan voisin comme Niya, Yotkan ou encore Melikawat. Vous y trouverez une intéressante et utile carte détaillée des sites, des objets, des sculptures et surtout deux corps momifiés aux traits indo-européens datant de plus de 1 500 ans.

Au nord-est de Hotan, vous ne manquerez pas de visiter la fabrique de soie de Jiya pour en découvrir l’intéressant processus qui, partant du traitement du cocon, en passant par le tissage et la teinture réalisés à partir de techniques ancestrales, aboutit à la fabrication de ce tissu chatoyant.
 
À 25 km au sud de Hotan, les ruines de la cité de Melikawat, disparue à la fin du Xe siècle sous la dynastie Tang vous donneront un aperçu de la force du désert… Malheureusement, il ne reste plus grand-chose de la cité, si ce n’est quelques pans de mur mais le spectacle de ce cimetière de pierres à moitié recouvert de sable vaut à lui seul le déplacement.

Plein écran
Hotan

Partager

Partager sur Facebook Partager sur Google+ Partager par email


Le site visiter-chine.com utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure des pages de visiter-chine.com. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour modifier l'utilisation des cookies sur notre site, rendez-vous ICI.