Luoyang 洛阳

Luoyang fut, à l’instar des autres villes du Henan, capitale de la Chine et ce à plusieurs reprises. Considérée comme lieu d’origine du bouddhisme chinois, Luoyang abrite le Baima si (Temple du Cheval blanc) fondé en 68 ap. J.-C. par l’empereur Ming des Han orientaux. Les Sutra y furent traduits dès le IIe siècle après J.-C.

À l’extérieur de la ville, on trouve les grottes de Longmen. Il s’agit d’un exceptionnel ensemble de grottes dédiées au bouddhisme. Pendant six siècles, à partir du Ve siècle, des artistes se sont succédés sur le site pour offrir à la dévotion bouddhiste un nombre incalculable de statues plus ou moins grandes de Bouddha et de ses bodhisattvas. Elles ont été sculptées à même la roche dans les grottes et sur la falaise qui surplombe la rivière Yi, à environ 15 km de Luoyang. Malheureusement, de nombreuses statues sont abimées par le temps, par les collectionneurs sans scrupules et les ennemis du bouddhisme. Toutefois, l’impression de force et de puissance tranquille qui se dégage de ce site est sans pareille. Parmi les statues, ne manquez pas celles qui représentent Guanyin (Celui qui considère les appels). Ce célèbre et omniprésent bodhisattva est souvent représenté sous sa forme féminine. De fait, les Chinois l’ont adopté en le confondant avec une divinité taoiste : un immortel. Avant de retourner à Luoyang, faites un détour par le musée des anciennes tombes de Luoyang où sont conservées une vingtaine de tombes de l’époque Han et Song, ainsi que des objets et rituels funéraires.

De retour en ville, promenez-vous dans la vieille ville.

Plein écran
Grottes de Longmen – Luoyang

Partager

Partager sur Facebook Partager sur Google+ Partager par email


Le site visiter-chine.com utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure des pages de visiter-chine.com. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour modifier l'utilisation des cookies sur notre site, rendez-vous ICI.